5 exemples d’investissement pour contribuer aux enjeux de l’ODD 2

A l’occasion de la semaine Européenne du Développement Durable, Kimpa vous présente les 3 manières de contribuer aux Objectifs de Développement Durable de l’Organisation des Nations Unies via l’investissement. Si vous souhaitez en savoir plus sur les chiffres clés de chaque ODD et les sous-thèmes d’investissement qui y sont liés, vous pouvez consulter notre série d'articles dédiée.


Les 17 ODD de l’Organisation des Nations Unies ont des objectifs concrets pour un avenir durable et pacifique pour tous et à travers le monde entier. Ils sont un appel universel aux gouvernements, entreprises et particuliers pour relever les défis mondiaux que nous traversons, de la pauvreté à la dégradation environnementale en passant par la famine et l’injustice.


Dans cet article, KIMPA analyse des alternatives d’investissements pour contribuer au 12ème ODD qui vise à établir des modes de consommation et de production durables.


L'odd 2 : c'est quoi ?


Les causes de la famine sont diverses: de mauvaises pratiques de récolte, le gaspillage alimentaire, les guerres et la destruction de l’environnement. En 2015, la famine tuait 9,1 millions de personnes, soit un total de 25 000 par jour. Cette faim extrême et cette difficulté d’approvisionnement en nourriture saine est un obstacle au développement durable et un piège dont il est, faute d’argent, particulièrement difficile de sortir. Il est l’heure de repenser nos systèmes d’agriculture, de partage et de consommation. Les Nations Unies l’assurent, si ces systèmes sont gérés efficacement, l’agriculture, la sylviculture et la pêche peuvent produire des aliments pour tous, tout en générant des revenus décents pour les producteurs. Seulement, la dégradation rapide de nos sols, des forêts, de l’eau douce et des océans mettent en péril l’alimentation traditionnelle, poussant les agriculteurs à migrer vers les villes en quête de nouvelles opportunités.




Quelques chiffres clés :

  • 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans sont causés par la malnutrition, soit 3,1 millions d’enfants par an.

  • 1 enfant sur 3 dans les pays en développement souffre d’un retard de croissance.

  • 66 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire dans les pays en développement ont faim lorsqu’ils sont en classe, rapportent les Nations Unies.

  • 815 millions de personnes, soit 1 personne sur 9, sont considérés sous-alimentés

  • D’un point de vue géographique, c’est l’Asie australe qui est confrontée à la plus grande charge de famine selon les Nations Unies, comptabilisant plus de 280 millions de personnes sous-alimentées.


Le spectre du capital



Lorsque vous souhaitez investir pour contribuer aux ODDs, il est important de définir avec quel(s) type(s) d’investissements vous souhaitez agir. Le schéma ci-dessus vous en donne une vision d’ensemble. On y retrouve l’investissement traditionnel, les trois types d’investissements de la finance durable et la philanthropie. Nous nous intéresserons uniquement à ces quatre derniers. Si cette classification vous intéresse et/ou si devenir investisseur à impact est quelque chose qui vous anime, nous vous conseillons de lire notre série sur les investisseurs à impact. Mais brièvement voilà quelques définitions qui vous aideront à y voir plus clair sur les différentes approches qui existent :


  • Investissement responsable : Cette approche part du constat suivant : la performance extra-financière est corrélée avec la performance financière. Elle intègre donc des critères extra-financiers pour un souci purement financier, plus qu’une préoccupation morale ou éthique. Cette approche prend généralement la forme de filtrage négatif, c’est à dire que les actifs ne sont pas placés dans des secteurs controversés tels que la pornographie, l’armement, la drogue ou encore le jeu.

  • Investissement durable : Cette seconde approche identifie les opportunités ESG. Ici, les critères extra-financiers sont perçus comme une opportunité d’amélioration et de rendement à long terme. Les actifs (immobiliers, parts d’entreprises etc.) qui ont une meilleure performance ESG sont considérés comme plus résilients.

  • L’investissement à impact intègre une troisième dimension au couple traditionnel risque-rendement : l’ impact positif sur la planète et / ou la société. Pour cette stratégie d’investissement, l’impact n’est plus seulement une conséquence souhaitée ou non d’un placement, il devient un véritable critère de décision lors de l’investissement.

  • La philanthropie vise uniquement l’impact sans se préoccuper du rendement financier. Elle est nécessaire lorsque certains grands problèmes sociétaux ne peuvent pas être résolus par le biais d’un modèle économique. En effet dans ce cas les fondations et les associations doivent prendre le relais et faire des actions terrains de sensibilisation, de collecte de dons, d’organisation d’événements etc..


Chez Kimpa, nous accompagnons les entreprises familiales, les entrepreneurs et les leaders conscients dans leur démarche d’impact, en ne sélectionnant que des partenaires proposant des produits à minima durable et si possible à impact.




Quelles solutions d'investissement pour contribuer à cet ODD ?

Avant de passer à la présentation de solutions d’investissements que nous avons identifiées, nous vous rappelons que la présentation qui va suivre ne constitue pas de la part de KIMPA, une offre d’achat, de vente, de souscription ou de services de conseil en investissements financiers. Cette présentation est une analyse de données et de chiffres sans l’assortir du moindre commentaire ou jugement de valeur quant à son intérêt pour le lecteur. Cet article vise à illustrer comment le capital d’un investisseur peut contribuer à la résolution d’un enjeu auquel notre monde fait face. Les performances ou données chiffrées mentionnées sont des estimations des gestionnaires d’actifs communiquées à une période donnée et ne sont donc aucunement une garantie de la valeur dudit investissement dans le futur. Si vous désirez réaliser un investissement financier, veuillez vous adresser à votre conseiller qui pourra vous guider vers vos objectifs à la vue de votre situation civile, fiscale et patrimoniale et vous assurer de l’adéquation de l’investissement.

Investissements responsables et durables


Bien qu’il n’existe pas de solution dédiée spécifiquement à l’ODD 2, plusieurs ETF (Exchange-Traded Fund : fonds se négociant en bourse qui suit l’évolution d’un indice boursier) et Fonds touchent plusieurs ODD. Pour avoir un impact important, mesurable et centré sur un ODD, les investissements à impact via le private equity restent la solution la plus efficace, mais également la plus risquée.


  • Le Rize Sustainable Future of Food UCITS ETF (FOOD) cherche à investir dans des sociétés susceptibles de bénéficier de l'accélération de la transition vers des systèmes de production alimentaire et des modes de consommation plus durables, préservant ainsi notre nature et nos écosystèmes, promouvant la transparence et la sécurité et encourageant une consommation responsable afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

  • Le fonds BNP Paribas Smart Food Cl Cap : Ce compartiment investit en permanence au moins 75 % de ses actifs dans des actions et/ou des titres assimilables à des actions émis par des sociétés qui exercent une part importante de leur activité au sein de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ou dans des secteurs connexes, en appliquant des méthodes et des processus durables, en respectant les principes de responsabilité sociale et environnementale, en veillant à la qualité de leur gouvernance d'entreprise et en évitant les controverses et les manquements.


Investissements à impact

  • Le fonds RockStart Agrifood investit, soutient et donne des moyens aux entreprises early-stage qui permettent l’amélioration du système d’approvisionnement alimentaire. Ayant d’ores et déjà investi dans plus de 152 start-ups, le fonds à impact utilise les technologies de pointe pour permettre de meilleures récoltes agricoles, un meilleur approvisionnement alimentaire, s’attaquant à toute la chaîne de valeur de l’alimentaire.

  • No Filter est une société française qui propose une solution de valorisation des écarts de tri des agriculteurs afin de mieux vivre de leur métier tout en offrant des produits de qualité aux consommateurs grâce à des jus de fruits et légumes locaux. Ils proposent également aux agriculteurs des solutions pour réaliser la transition écologique (études des variétés des fruits et légumes) et en luttant contre le gaspillage alimentaire.




Philanthropie

Les petites cantines est un réseau de cantines de quartier pour lutter contre la précarité alimentaire et relationnelle. Les convives s'accueillent et se rencontrent au travers de repas durables, participatifs et à prix libre. Les Petites Cantines s'appuient sur l'entraide et l'intelligence collective pour contribuer à la construction d'une société fondée sur la confiance.






Et maintenant ?


Si vous souhaitez contribuer aux ODDs via l’investissement durable ou à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.









#ObjectifDeveloppementDurable #FamilyOffice #InvestissementImpact #InvestissementDurable #ConsommationResponsable #Alimentation


10 views0 comments