Comprendre le changement climatique et investir pour y remédier

La première partie (sur trois) du sixième rapport du GIEC est sortie cette année. Les études scientifiques démontrent qu'à cause de l’activité humaine, la planète s’est réchauffée de 1 degré par rapport aux niveaux de 1850-1990. Afin de comprendre le changement climatique, il est essentiel de faire le lien entre les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement de la planète. Dans cette série d’articles, nous allons comprendre dans les grandes lignes comment on mesure les effets des humains sur la planète, comment agir au niveau global et comment contribuer via l'investissement.


De quoi parle-t-on ?


Dans cet article nous vous expliquons comment la terre se réchauffe à cause des gaz à effet de serre et la façon dont le gaz le plus commun - le CO2 - est produit. On analysera différentes manières d’agir afin de réduire les émissions dans les secteurs qui ont une activité carbone intense.


D’abord, il est important de comprendre ce qu’est l'effet de serre. C’est un phénomène naturel provoquant une élévation de la température à la surface de notre planète. Il est indispensable à la vie sur la terre, grâce à lui, nous avons une température moyenne sur terre de 15 degrés (contre -19º si l’effet de serre n’existait pas). Il rend donc la terre habitable, contrairement au reste des planètes.


La terre reçoit de l’énergie du soleil, l'atmosphère laisse passer des rayonnements qui sont ensuite absorbés par le sol. Le sol les ré-émet vers le haut sous forme de rayonnements infrarouges qui sont absorbés par l’atmosphère et crée ainsi l’effet de serre. La capacité de l’atmosphère à absorber davantage de rayonnements et donc de garder de la chaleur va dépendre des niveaux de GES dans l’atmosphère. On appelle le forçage radiatif tout ce qui lui fait quitter l’équilibre thermique.


Si vous voulez en savoir plus sur l’effet de serre et le changement climatique, lisez notre article dédié à cette limite planétaire.


Les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté significativement depuis 1750- la révolution industrielle. Ceci a une relation quasi linéaire avec la température de la terre. Mais, que sont ces gaz?

Dans le graphique ci-dessous, nous pouvons voir la contribution des différents contributeurs au forçage radiatif à travers le temps. Le dioxyde de carbone (CO2) est l'un des éléments principaux dans ce phénomène.



D'où vient le CO2 que nous émettons ?


Le graphique ci-dessous vient du ministère de la transition écologique français.

Il nous montre l’origine des émissions de CO2 par secteur économique dans chaque zone géographique. En 2018, la production d’électricité reste le premier secteur émetteur de CO2 dans le monde, avec 41 % du total des émissions dues à la combustion d’énergie. Elle est suivie par les transports (25 %) et l’industrie (18 %, y compris la construction).



La combustion d’énergie est l’une des principales raisons de l'émission de CO2. Une manière de produire de l’énergie à bas bilan carbone est d’investir dans les énergies renouvelables tels que les parcs éoliens ou encore les panneaux solaires.

Cet objectif peut être atteint à travers plusieurs types d'investissement.

  • Actifs réels: Sun & Go est une entreprise d’installation de panneaux solaires dans des entreprises, des parkings et bornes de recharge pour les véhicules électriques.

  • Fonds cotés: M&G(Lux) a créé un fonds à impact positif. L’un des objectifs principaux est d’investir dans les Objectifs de développement durable 7 (Énergie propre et d’un coût abordable) et 13(Lutte contre le changement climatique). Ainsi, deux des entreprises dans lesquelles ils investissent le plus sont Orsted: le leader mondial de parcs éoliens en mer et Solar Edge qui fournit des onduleurs solaires pour le secteur immobilier tertiaire.

Le transport est le deuxième secteur le plus intense au niveau carbone dans le monde. Afin de répondre à cette problématique, nous pouvons investir dans différentes classes d’actifs, dont les investissements en Private Equity - dans des sociétés non cotées, qui sont innovantes et apportent des solutions. À titre d'exemple,

  • Ubitransport est une start-up tech française qui rend les voyages dans les transports en commun plus rapides et efficaces.

  • Midnight trains, une start-up qui vise à réduire les voyages en avion en mettant en avance les trains de nuit, interconnectés entre plusieurs villes européennes.


Afin de contribuer aux constructions durables, et réduire notre empreinte carbone, il est également possible de faire des investissements dans les bâtiments durables.

  • Primopierre est un fonds immobilier labellisé en termes de durabilité (BREAM) d'efficacité énergétique (LEED) et d’investissement socialement responsable (ISR). Ils mesurent de plus en plus la consommation d’énergie des bâtiments dans le fonds et grâce à ceci ils ont réussi à avoir une baisse de la consommation d'énergie totale de 40%

Pourquoi est-ce important ?


La compréhension et la mesure des gaz à effet de serre sont essentielles pour agir au plus vite à titre personnel, professionnel et gouvernemental afin d’éviter les pires conséquences.


L’investissement d’impact, qui prend en compte des critères extra-financiers comme l’impact environnemental ou social, permet de financer des projets qui ne réduisent pas seulement les risques mais contribuent réellement aux solutions des grands enjeux climatiques.





Le Pacte Vert de l’UE ou encore la COP 26 vont-ils fixer des objectifs suffisamment ambitieux pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ?

Et vous, êtes vous prêts à utiliser l’investissement comme levier de changement à titre personnel et professionnel ?


Dans le prochain article de cette série, nous analyserons les mesures prises par l’Union Européenne avec le pacte vert (Green Deal), les sujets qui seront discutés pendant la COP 26 et comment il est possible de contribuer aux solutions avec l’investissement.





#changementclimatique #émissionsGES #impactinvesting

11 views0 comments