L’IMPACT INVESTING - UNE OPPORTUNITÉ POUR LES FAMILY OFFICES

Updated: Aug 25


Historiquement, les family offices ont exercé une longue tradition philanthropique, une activité gratifiante permettant de redonner à la société. Selon la banque UBS, 71% des family offices sont engagés dans des activités philanthropiques au travers de charités, de causes ou de fonds. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette activité a le mérite d’être menée avec professionnalisme et un engagement total, du fait que ses défis et récompenses se doivent d’être reconnus. Depuis son origine, la philanthropie a perpétué une approche aventureuse visant à financer des causes sociales impopulaires. Pour de nombreuses familles fortunées, la philanthropie est une mission à long-terme utile pour apprendre aux futures générations la responsabilité et l’impact que la richesse peut avoir sur la société, renforçant dans le même temps les valeurs de la famille autour des causes qu’elle supporte.


L'impact investing comme complément à la philanthropie

L'IMPACT INVESTING,


La philanthropie et l'investissement d'impact partagent le même objectif : améliorer notre société et notre environnement. Néanmoins, ces deux approches diffèrent dans la manière d'atteindre cet objectif. D'une part, l'acte philanthropique survient a posteriori de la création de richesse et consiste généralement en des dons sans attente de rendement financier. Il s'agit véritablement de cette notion de "giving back to society" : assurer la création de sa propre richesse et dans un second temps, redonner une partie de ses gains. A l'inverse, l'impact investing cherche à faire co-exister l'impact positif et le rendement financier.


Cela permet un ré-investissement et donc un plus fort potentiel de déploiement à grande échelle.


La croissance de l’impact investing est en train de bousculer la tradition du don philanthropique pour aider les plus démunis. Alors que par définition, l’impact investing vise un rendement financier compétitif, tel n’est pas toujours le cas de la philanthropie. En ce sens, les familles les plus nanties remettent en cause le modèle traditionnel et se tournent graduellement vers l’impact investing, conciliant cette mission gratifiante à l’obtention d’un rendement financier.


Autrement dit, l’objectif de la philanthropie reste le même, à savoir la promotion du bien-être dans la société et l’accroissement de la valeur de réputation de l’entreprise, mais les moyens pour l’atteindre sont en pleine mutation.


L'impact investing n'a cependant pas vocation de remplacer la philanthropie, mais plutôt de la complémenter. En effet, certains problèmes sociaux tels que les violences domestiques, les sans abris ou les droits humains n'offrent pas de modèle de rendement financiers et les actions à but non-lucratif sont donc absolument vitales pour leur défense.


L'impact investing pour les nouvelles générations


Cette mutation de la philanthropie vers l'impact investing est à l’image de la future génération de richesse. D’une part, cette tendance de l’impact investing est favorisée par les millenials, la génération née dans les années 1980 et 1990 et pour qui la technologie n’a pas de secret. D’autre part, cette tendance est menée par les femmes, dont le nombre de fortunées et ultra-fortunées n’a jamais été aussi haut. Selon J. Vanhoenacker, partenaire à la banque de renom Lombard International, les femmes gèrent en 2020 72 000 milliards de dollars, l’équivalent d’un tiers de la richesse mondiale, une augmentation de 41% depuis 2015. Quant aux millenials, ils hériteront de 30 000 milliards de dollars dans les 10 prochaines années. De par leur fortune, c’est à ces deux groupes qu’il incombera de contribuer à une meilleure cohésion sociale et une amélioration climatique au travers de la finance. Favorablement, il ressort que les millenials et les femmes ultra-fortunés attachent une importance particulière à la durabilité de leurs investissements, et que ceux-ci se fassent vers une cible précise. C'est précisément le rôle d'un family office que de savoir aligner les différentes générations et leurs valeurs, grâce à une relation personnelle sur le long terme avec tous les membres de la famille.


Le private equity pour un futur plus durable


25% des family offices sont actifs dans l’impact investing, consolidant ainsi l'héritage et la préservation de la richesse à long terme. D’ici 5 ans, les family offices prévoient d’allouer 25% du portefeuille sous gestion à l’impact investing. D’après les estimations dressées par UBS, les actifs sous gestion du secteur dépassent la barre des 500 milliards de dollars en 2020. Au cœur de cet encours, le véhicule d’investissement privilégié est le private equity. Comparativement aux différentes classes d’actifs par lesquelles l’impact investing peut se concrétiser, c’est le private equity qui offre l’impact le plus tangible et facilement mesurable. En effet, le private equity à impact finance des entreprises innovantes qui contribuent directement aux solutions des grands enjeux actuels. Décemment, le choix des family office de privilégier le private equity est sensé puisqu’à l’origine, la philanthropie visait à avoir un impact réel sur la population et l’environnement.


Les investissements en private equity consistent en l'achat d’actions ou obligations non cotées qui ne sont pas visés par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Ils présentent une liquidité souvent plus faible que les actions cotées et sont donc plus risqués. Conséquemment, ils offrent donc des rendements supérieurs mais aussi d'importants risques de pertes en capital, car ils cherchent à investir dans des entreprises ayant peu d'antécédents et dont la croissance pourrait être exponentielle, deux facteurs d'incertitude. C'est pourquoi il est essentiel de faire appel à un conseiller en investissement financiers qui saura vous guider selon votre situation patrimoniale et votre profil d'investisseur.


Le private equity est l'une des classes d'actifs sur lesquelles il est possible de faire de l'impact investing. Il permet, d'une part, de diversifier un portefeuille et d'obtenir des rendements plus élevés mais plus risqués, et de l'autre d'innover et d'améliorer le modèle économique des entreprises. D'où l'importance d'avoir un family office qui a des compétences dans ces domaines diverses et saura accompagner les familles à la fois sur leurs problématiques privées telles que la gestion de patrimoine et la gouvernance, et en même temps sur les problématiques entrepreneuriales et d'innovation.


En raison des engagements à long terme qu'impliquent les investissements en private equity, les family offices ont un rôle clé à jouer pour accompagner les familles à travers les différentes générations et pour éduquer les familles aux nouvelles façons de faire de l'impact. Si certaines familles sont profondément enracinées et engagées avec des associations et organismes caritatifs, les investissements d'impact offrent une réelle opportunité de combiner les améliorations sociétales avec la génération de richesses.


Le rôle d'un family office est également d'unifier tous les membres d'une famille autour d'une vision et de valeurs communes. Alors que les jeunes générations sont souvent convaincues par les gains potentiels offerts par l'innovation durable, le family office traditionnel a tendance à s'adresser au patriarche, avec lequel il entretient une relation plus étroite. Cela peut compromettre la situation familiale en raison des nombreuses opportunités perdues en n'impliquant pas toute la famille dans les décisions clés concernant la gestion du patrimoine, l'innovation et la gouvernance.



ET MAINTENANT?


Si vous souhaitez devenir un investisseur à impact, rapprochez-vous de vos conseillers en investissement financiers spécialisés en impact investing qui pourront vous aider à mesurer et connecter les trois dimensions que sont le rendement, le risque et l’impact, et ce à l’image de votre situation patrimoniale et votre profil d’investisseur.


#ImpactInvesting #FinanceDurable #FamilyOffice #PrivateEquity #Philanthropy

45 views0 comments